top of page
  • Photo du rédacteurPierre-Gaël Pasquiou

6 raisons de tenir un journal d'entraînement

Si de nombreux pratiquants se rendent à la salle dans le simple but de se faire plaisir ou de s'entretenir, de plus en plus de grimpeuses et grimpeurs, quel que soit leur niveau, aspirent à améliorer leurs performances en escalade. Pour ces derniers, le journal d'entraînement peut être un excellent outil pour accompagner et faciliter la progression. Utiliser un carnet et un stylo, ou même un un téléphone portable, offre en effet la possibilité de consigner méticuleusement chaque séance d'escalade. Un journal d'entraînement efficace devrait idéalement se composer de deux parties principales : un registre quotidien et un calendrier mensuel.


Journal entrainement escalade
Crédit : Crys Moore

Dans le journal quotidien, l'idée est de consigner avec précision les activités réalisées durant votre séance d'entraînement, sans oublier de mentionner la manière dont elles ont été effectuées. Initiez chaque entrée par la date et l'heure. Concernant les exercices de renforcement effectués en dehors du mur d'escalade, assurez-vous d'inscrire le nom de l'exercice, votre niveau de progression, le nombre de répétitions effectuées, la durée de l'exercice, ainsi que le nombre de séries réalisées. N'hésitez pas également à noter toute difficulté rencontrée lors de l'exécution des exercices, afin de bien mesurer la progression et d'ajuster au fil des séances.


Pour enregistrer les détails de votre entraînement sur le mur, il est essentiel de noter plusieurs informations clés. Commencez par indiquer la cotation de la voie ou du bloc travaillé, suivi du nombre de mouvements ou la hauteur, de l'inclinaison du mur, ainsi que de la nature du problème rencontré (par exemple, s'il implique un mouvement dynamique ou qu'il est composé principalement de petites pinces). Ajoutez ensuite le nombre de tentatives réalisées, la prise la plus haute atteinte et la durée totale de l'exercice. Il est également judicieux de consigner les techniques que vous avez tendance à oublier (par exemple faire une lolotte ou utiliser l'adhérence du mur). Ces notes précises vous aideront à cibler les aspects à améliorer et à conserver une trace des stratégies spécifiques à travailler lors de vos prochaines sessions.


Dans le calendrier mensuel, l'idée est simplement de consigner les jours d'entrainement, la durée totale de votre session et ce que vous avez fait. Par exemple, "Jeudi 12 mars 2024 : 2h30 - Renforcement et projet X et Y".


Les six raisons de tenir un journal d'entraînement :


1. C'est super motivant


Suivre votre progression au fil des jours, des semaines et des mois dans votre journal d'entraînement peut être très motivant parce que cela permet de réaliser les étapes que vous franchissez. Cela peut concerner le fait d'avoir évolué dans différents grades mais également dans vos exercices de renforcement (par exemple une augmentation du nombre de tractions).


2. Intensifier progressivement l'effort pour gagner en force


Progresser en force nécessite d'augmenter de manière graduelle l'intensité des sollicitations sur vos muscles, tendons et ligaments. Sans cette augmentation, la progression stagne. À l'inverse, une hausse trop brusque expose au risque de blessures, soulignant l'importance d'un suivi rigoureux.


3. Optimiser le temps d'entraînement


Les distractions sont monnaie courante lors d'une séance : rencontres avec des amis, discussions, peuvent vite vous éloigner de votre objectif initial. Consigner vos exercices vous aide à rester concentré et à mesurer votre avancement. C'est également un excellent moyen de planifier vos séances en amont, optimisant ainsi chaque moment passé à la salle.


4. Recentrer sur la technique


L'amélioration technique est cruciale pour progresser. Tenir à jour un cahier de suivi vous permet de réviser les techniques à perfectionner avant même de fouler le sol de la salle, mettant ainsi la technique au cœur de votre progression.


5. Évaluer les tendances


En revisitant vos annotations des semaines ou mois précédents, vous identifiez ce qui a été bénéfique ou non, vous permettant d'élaborer un plan d'entraînement sur mesure. Cela offre également un aperçu tangible de votre évolution, illustrant comment l'ajustement de certaines pratiques influence votre progression, positivement ou négativement.


6. Faciliter l'accompagnement par un coach


Pour celles et ceux envisageant un suivi personnalisé, le journal se révèle être un outil précieux. Il permet à un coach de rapidement cerner vos besoins et d'élaborer un programme adapté, optimisant ainsi votre parcours d'entraînement.

DEUX FOIS PAR MOIS,
LE MEILLEUR DE LA GRIMPE

deco logo

Merci pour ton inscription !

PLUS DE GRIMPE

bottom of page