top of page
  • Photo du rédacteurPierre-Gaël Pasquiou

Mason Earle, un ancien grimpeur professionnel face à une maladie chronique

Dans un épisode de podcast récemment diffusé dans "Death, Sex & Money", un format animé par Ana Sale et produit par Slate, les auditeurs sont invités à découvrir l'histoire de Mason Earle, un grimpeur d'élite confronté à une maladie chronique."A Former Pro Climber On Enduring Chronic Illness" présente la vie de ce sportif, autrefois rythmée par les sessions d'escalade sur des sommets vertigineux, qui a pris un cap inattendu lors d'une journée qui devait être ordinaire.


Mason Earle
© Eliza Earle

Le 11 mai 2018, alors que la journée se termine dans la douceur du Yosemite, Mason Earle et son partenaire d'escalade Nik Berry se félicitent de leur session productive sur la Tour Penchée, un monolithe de granite connu pour son inclinaison vertigineuse. Earle, épuisé mais satisfait de sa journée, ne sait pas encore que les douleurs aiguës qu'il commence à ressentir sont le prélude à une lutte contre une maladie qui marquera la fin de sa carrière de grimpeur.


Avant ça, Earle vivait une vie pleine d'ascensions à travers le monde. Sponsorisé par Eddie Bauer, une société américaine spécialisée dans l'outdoor, il avait même figuré dans des productions cinématographiques aux côtés de grimpeurs renommés comme Alex Honnold. Au-delà de l'escalade, Earle s'adonnait à la musique, à la construction d'œuvres d'art, et partageait une existence joyeuse avec sa compagne Ally Coconis.


Leur vie à Salt Lake City était douce, entre projets artistiques, sorties à vélo et la rénovation de leur maison. C'est le printemps 2018 qui marque le début d'une lutte contre une condition de santé affectant radicalement sa vie, et son quotidien de sportif.


Les premiers symptômes, initialement confondus avec un surmenage physique, étaient en réalité lié au syndrome de fatigue chronique (SFC), une maladie complexe caractérisée par une fatigue profonde et persistante, des douleurs musculaires et articulaires, des problèmes de mémoire, des difficultés de sommeil et une hypersensibilité à la lumière et au bruit. Bref, des conditions qui transforment la plupart des tâches quotidiennes en défis insurmontables.


Le SFC, aussi appelé "encéphalomyélite myalgique", est une maladie à propos de laquelle on sait peu de choses. On parle de 50 000 à 200 000 malades en France et de plusieurs millions aux Etats-Unis. Classée comme une maladie neurologique, les études montrent que ce syndrome relève surtout de l’immunologie, mais la piste d’un stress qui interviendrait au niveau des muscles est également explorée.


La maladie d'Earle le contraint à abandonner non seulement l'escalade, mais aussi la plupart de ses activités favorites. Une situation dans laquelle il a dû apprendre à trouver de la joie dans les petites victoires, comme la capacité à marcher brièvement ou à savourer un moment tranquille avec sa femme.


L'histoire d'Earle, telle que présentée dans le podcast de Slate, est un rappel à apprécier la chance que l'on a de pouvoir profiter de notre passion, mais également une leçon sur l'importance de savoir apprécier la vie à travers les petites choses de la vie. Elle met également en lumière la nécessité de chercher du sens dans nos actions au-delà des performances.



DEUX FOIS PAR MOIS,
LE MEILLEUR DE LA GRIMPE

deco logo

Merci pour ton inscription !

PLUS DE GRIMPE

bottom of page