top of page
  • Photo du rédacteurPierre-Gaël Pasquiou

La première ascension de "Suprême Jumbo Love" (9b+) par Seb Bouin


L'escalade est une activité exigeante, qui requiert force, endurance et précision. Elle est capable de transcender l'esprit et le corps, en permettant aux grimpeurs d'atteindre des sommets autrefois considérés comme insurmontables. Seb Bouin, un grimpeur français, a récemment relevé un défi de taille en Californie, en gravissant pour la première fois la voie de "Suprême Jumbo Love", la voie la plus difficile d'Amérique.


La voie est connue pour être l'une des plus difficiles au monde, mesurant 70 mètres de long et offrant des défis physiques et mentaux considérables. Seb, en voyage aux États-Unis en novembre dernier, a décidé de s'attaquer à la quatrième ascension de "Jumbo Love", une voie physique libérée par Chris Sharma en 2008, et répétée par Ethan Pringle en 2015 et Jonathan Siegrist en 2016. Cependant, il a ajouté une variante en commençant par un départ plus direct, qui avait été essayé pour la première fois par Sharma en 2010. Cette variante ajoute vingt mètres de difficulté avant de rejoindre la difficulté de "Jumbo Love", une voie devenue historique en étant la première à être confirmée comme étant un 9b au monde.


Lors de son ascension, Seb Bouin a fait face à de nombreux défis, notamment une dalle finale délicate qui nécessite beaucoup de lucidité après une voie aussi longue et physique. "Le premier 9a est assez délicat et technique, et il est facile de tomber, même si vous avez la marge physique", a-t-il expliqué. "Ensuite, vous avez le crux de "Jumbo Love", où il est définitivement possible de tomber, même si vous avez la puissance nécessaire, il est si facile de louper le monodoigt !". Il a souligné l'importance des placements précis, car il faut "de l'énergie pour enchaîner toutes les parties résistantes pour atteindre la lèvre du surplomb". En fin de compte, le plus difficile est d'enchaîner toutes les parties de cette énorme voie de 70 mètres.


Seb Bouin a persévéré, sachant qu'il devait réussir dès son premier essai de la journée s'il voulait avoir une chance de tout enchaîner. Après plusieurs tentatives, il a finalement réussi à gravir la voie avec succès, atteignant le sommet de cette montagne imposante. "Parfois, tout se met en place : la forme, les conditions, les vibrations positives, les amis, le caméraman, la chance", a-t-il conclu. "Je sais que ça n'arrive pas souvent, alors je suis très reconnaissant de vivre de si grands moments quand ça arrive".


Le parcours impressionnant de Seb Bouin a été capturé par Black Diamond dans un film captivant de 30 minutes, montrant la passion et la détermination nécessaires pour atteindre de tels sommets en escalade :


DEUX FOIS PAR MOIS,
LE MEILLEUR DE LA GRIMPE

deco logo

Merci pour ton inscription !

PLUS DE GRIMPE

bottom of page