top of page
  • Photo du rédacteurPierre-Gaël Pasquiou

Le Rope Jump, une rencontre entre escalade et chute libre



Dans cet article nous allons vous faire découvrir une pratique particulièrement extrême inventée par Dan Osman dans les années 90 : Le « Rope Jump » ou « chute contrôlée ». Le principe ressemble au saut à l.délastique mais dsdepuis une paroi que le grimpeur vient d’escalader. On peut même parler de base-jump avec une corde...


Dan est un grimpeur qui s’est fait connaitre grâce à un solo de 120 mètres qu’il réalise en 4.25 minutes à Lover’s Leap aux Etats-Unis. Exploit que vous pouvez d’ailleurs apprécier dans le film « Masters of Stone IV », le double jeté, un mouvement particulièrement aléatoire, a marqué le monde de l’escalade.



A force de se casser les dents dans le 8e degré, Dan réalise que la sensation de chute lui apporte beaucoup beaucoup plus de plaisir que le fait de grimper des parois de plus en plus difficiles. Il décide donc de rallonger la longueur de ses chutes jusqu’à ce que les relais et les ancrages ne suffisent plus à satisfaire son besoin d’adrénaline.


Il se penche alors sur la réalisation d'un système permettant de répartir la charge au moment de l’impact. Ses différents essais le mène à une solution qui consiste à attacher sur deux ancrages une corde horizontale, au dessus d’une corde verticale. La première forme une parabole sous l’effet du choc et encaisse la plus grosse partie de la chute.


En 1992 il crante un premier record du monde avec 225 mètres de chute depuis le pont de Foresthill en Californie. En 1998 il réalisera un nouveau saut record au Yosemite de 275 mètres, son désir de franchir les 300 mètres lui coutera malheureusement la vie. L’angle retenu aurait créé des noeuds sur la corde au moment du saut ce qui aurait fait fondre la corde au moment de la mise en tension.



DEUX FOIS PAR MOIS,
LE MEILLEUR DE LA GRIMPE

deco logo

Merci pour ton inscription !

PLUS DE GRIMPE

bottom of page