top of page
  • Photo du rédacteurPierre-Gaël Pasquiou

11% d'accès à la nature ne suffisent pas : Le combat du BMC pour l'Angleterre et le Pays de Galles

En cette Saint-Valentin, le British Mountaineering Council (BMC) lance un appel au cœur des amoureux de la nature. À travers sa campagne "Access Land", l'organisme ambitionne de sensibiliser à ce constat alarmant : seuls 11 % de l'Angleterre et du Pays de Galles sont accessibles aux marcheurs et grimpeurs sans risque de transgression.


Access land


Ces territoires, souvent isolés - montagnes, landes, bruyères, littoraux - restent hors de portée pour beaucoup, limités par la distance ou le coût des déplacements et hébergements. Cette déconnexion avec la nature imposée par la loi soulève une question cruciale : comment inciter à sa préservation sans un accès libre et ouvert à tous ?


Fondé en 1944 sur une initiative de Geoffrey Winthrop Young, président du Club Alpin de l'époque, le BMC se dresse comme le gardien des intérêts des communautés de grimpeurs, randonneurs et alpinistes. Reconnu par le gouvernement comme l'autorité nationale de l'escalade en compétition, il œuvre inlassablement pour le maintien de l'accès aux sites naturels d'escalade, essentiels à la pratique et à l'esprit de ces activités.


Eben Muse, responsable de l'accès et de la conservation pour le Pays de Galles, résume la vision du BMC :

"Nous devons radicalement repenser notre approche de l'accès à la nature, en privilégiant une inclusion par défaut, inspirée des modèles écossais et scandinave, garantissant un Droit de Vagabonder pour tous. Si cette ambition s'avère hors de portée, nous plaidons au minimum pour une extension des droits d'accès à des espaces plus variés, favorisant une cohabitation harmonieuse entre loisirs et préservation des paysages."

Le BMC ne se contente pas de plaider pour une réforme, il agit. Avec son manifeste "Outdoors for All", soutenu par une coalition d'organisations de plein air, il appelle à une législation novatrice ouvrant la campagne britannique. Ce document, qui sera présenté au Parlement le 6 mars 2024, incarne une étape cruciale vers la concrétisation de ces aspirations.


L'engagement du BMC se manifeste également sur le terrain, avec son soutien actif à des causes comme l'appel pour le camping sauvage à Dartmoor, et par la diffusion de ce court métrage "Access Land", vecteur puissant de sensibilisation à la cause.



Dans cette dynamique de changement, le BMC invite chacun à prendre part à l'action en interpellant les représentants politiques. Un modèle de courrier est mis à disposition, encourageant à revendiquer un système d'accès inspiré des modèles écossais et scandinave, promesse d'une nature accessible et d'une société plus connectée à son environnement.


De manière cohérente avec l'agenda et cette Saint-Valentin, le BMC nous rappelle que l'amour de la nature est indissociable de la liberté de la parcourir. En soutenant la campagne "Access Land", chacun est invité à contribuer à une vision où la nature, source de bien-être et d'inspiration, est à la portée de tous.

DEUX FOIS PAR MOIS,
LE MEILLEUR DE LA GRIMPE

deco logo

Merci pour ton inscription !

PLUS DE GRIMPE

bottom of page