top of page
  • Photo du rédacteurPierre-Gaël Pasquiou

L'évolution de l'escalade en salle au Royaume-Uni

La popularité de la pratique de l'escalade continue à croître partout dans le monde, nous vivons une véritable époque dorée pour la pratique et pour les salles d'escalade. Une aubaine surtout pour les grimpeuses et grimpeurs des grandes villes qui n'ont que l'embarras du choix, avec une sélection de structures toujours plus grandes, plus récentes, plus proches et plus propres. Hannah Morrison a récemment partagé un véritable exposé sous forme de vidéo, qu'elle réalise à travers la visite de deux salles d'escalade en Angleterre : la plus récente du pays et la plus ancienne. L'objectif ? Comparer les différences, les similitudes et comprendre comment et pourquoi nos murs intérieurs évoluent.


À ce jour, le Royaume-Uni compte plus de 450 murs d'escalade, dont 38 salles rien qu'à Londres. Avant ce boom, il n'y avait qu'un seul endroit pour faire de l'escalade en intérieur : le Mile End Climbing Wall. Cette première salle d'escalade de Grande-Bretagne a ouvert ses portes à Londres il y a bientôt 40 ans. L'espace en question, une unité industrielle en bordure de canal, est passé d'une usine de cintrage de tuyaux à un centre de kayak, et enfin, en 1986, à une salle d'escalade.


Mile End Climbing Wall
Mile End Climbing Wall © Hannah Morris

Le Mile End Climbing Wall est une salle tentaculaire qui accueille à la fois des espaces de bloc et de voie. Même si la salle s'est beaucoup transformée depuis ses débuts, se promener à Mile End, c'est comme remonter dans le temps. Les espaces semblent assemblés de manière artisanale, avec des éléments et un agencement qui évoquent une époque révolue.


Dean, le président de l'association qui gère le Mile End Climbing Wall, détaille les caractéristiques uniques de cette salle. Selon lui, l'attrait de la salle réside dans son mélange d'histoire et de modernité, avec des espaces qui accueillent à la fois des grimpeuses et grimpeurs chevronnés mais aussi des novices. Malgré les efforts de modernisation évidents, la salle conserve un charme unique, un agencement non conventionnel et une variété d'angles de mur qui reflètent toujours une volonté de s'inspirer de l'escalade en extérieur.


Mile End Climbing Wall
Mile End Climbing Wall © Hannah Morris
Mile End Climbing Wall
Mile End Climbing Wall © Hannah Morris

Contrairement au charme de l'ancien de Mile End, The Climbing Hangar représente le visage moderne de l'escalade en salle. Situé dans une zone industrielle à Édimbourg, il s'agit de la neuvième salle du plus grand réseau de salles d'escalade en Angleterre et la première à franchir la frontière écossaise.


The Climbing Hangar est une installation qui se veut être à la pointe de la technologie, axée sur la création d'une expérience d'escalade accessible, gratifiante et sociale. L'espace est coloré, bien éclairé et équipé de voies attrayantes, d'une salle de musculation entièrement équipée, de murs d'entraînement et d'un espace café branché. La salle s'adresse à un public diversifié, des passionné(e)s aux grimpeuses et grimpeurs occasionnels en passant par les travailleurs locaux en quête d'une pause déjeuner active.


The Climbing Hangar
Mile End Climbing Wall © Hannah Morris
The Climbing Hangar
Mile End Climbing Wall © Hannah Morris

Jed, le fondateur et PDG de The Climbing Hangar, explique vouloir créer des espaces d'escalade inclusifs et accueillants. La salle met en effet l'accent sur la sécurité, le professionnalisme et une approche centrée autour du client. On découvre notamment que la planification des ouvertures de nouvelles voies est réalisée de manière minutieuse afin de répondre aux besoins des grimpeuses et grimpeurs de tous niveaux.


Le Mile End Climbing Wall et The Climbing Hangar reflètent tous deux les changements plus larges dans l'industrie de l'escalade. Alors que Mile End mise sur les racines et l'histoire du sport, The Climbing Hangar souhaite montrer un visage moderne et professionnalisé de l'escalade en salle.


Les salles d'escalade d'aujourd'hui ne sont plus seulement des terrains d'entraînement pour les aventures en plein air - une majorité des nouveaux adeptes n'ont d'ailleurs jamais grimpé dehors - elles sont devenues des centres de socialisation, de fitness et des espaces de loisirs.


Alors que la communauté grandit et se diversifie, le défi pour les salles d'escalade (nouvelles ou anciennes) est de trouver le juste équilibre entre tradition et modernisation, pour répondre aux besoins de grimpeuses et grimpeurs chevronnés tout en accueillant les nouvelles et nouveaux adeptes.



DEUX FOIS PAR MOIS,
LE MEILLEUR DE LA GRIMPE

deco logo

Merci pour ton inscription !

PLUS DE GRIMPE

bottom of page