top of page
  • Photo du rédacteurPierre-Gaël Pasquiou

Controverse - L'IFSC et les Neom Beach Games

L'univers de l'escalade est secoué par une onde de choc, mettant en lumière les ombres qui se cachent derrière les géants de l'escalade. C'est l'IFSC (Fédération Internationale d'Escalade Sportive) qui se retrouve sous le feu des projecteurs, au cœur d'une controverse liée aux Neom Beach Games, un événement à l'aura internationale.


Neom Beach Games
Crédit : Francois Nel/Getty Images – IFSC

Les Neom Beach Games, qui prennent place au sein du méga-projet urbain de Neom en Arabie Saoudite, sont au centre de cette polémique qui soulève des questions éthiques essentielle. Lancé en 2017 par le prince saoudien Mohammed ben Salmane, le projet Neom a rapidement suscité des inquiétudes légitimes, notamment en ce qui concerne les droits de l'homme, à cause d'expropriations forcées et de condamnations à mort récentes.


C'est dans ce contexte que l'IFSC a pris la décision d'organiser un Masters de bloc et vitesse lors de la seconde édition des Neom Beach Games. Une décision qui a déclenché un tollé au sein de la communauté de l'escalade, certains y voyant une forme de "sportwashing" visant à utiliser le sport pour masquer les problèmes éthiques du lieu.


Neom Beach Games

L'article de Fanatic Climbing pointe très justement du doigt le fait que l'Arabie Saoudite n'est pas le seul pays à accueillir des événements sportifs internationaux malgré des controverses liées aux droits de l'homme. La Chine, avec ses propres controverses bien connues, est citée en exemple.


Si l'auteur n'espère pas convaincre la fédération, son intention est claire : sensibiliser la communauté de l'escalade aux enjeux éthiques entourant l'acceptation de ce type d'événement. Le dilemme moral des athlètes est également exploré, car certains ont sciemment choisi de participer à cet événement. Ils doivent faire face à des responsabilités qui accompagnent la visibilité gagnée grâce à leurs exploits.


En effet, les athlètes peuvent avoir un impact significatif sur les décisions de l'IFSC, étant les protagonistes majeurs de ces événements. Les positions qu'ils adoptent peuvent influencer considérablement la fédération, qui dépend en grande partie d'eux. Ainsi, l'argument d'un athlète français déclarant sur les réseaux sociaux : "Je ne fais pas de politique, tout ce que je lis est très erroné par rapport à ce que je vis ici." devient difficilement entendable face aux accusations portées.


Neom Beach Games

L'article soulève également des questions sur la décision de l'IFSC de soutenir un projet tel que les Neom Beach Games, qui semble démesuré à une époque marquée par l'urgence climatique. Il rappelle, à raison, que cette décision va à l'encontre des valeurs fondamentales énoncées dans la Charte éthique de l'escalade olympique.


En somme, cette controverse autour des Neom Beach Games met en évidence les dilemmes moraux qui se posent dans le monde de l'escalade, que ce soit du côté des grimpeurs ou de l'IFSC elle-même.

DEUX FOIS PAR MOIS,
LE MEILLEUR DE LA GRIMPE

deco logo

Merci pour ton inscription !

PLUS DE GRIMPE

bottom of page