top of page
  • Photo du rédacteurPierre-Gaël Pasquiou

Contest de OUF : Une compétition d'escalade qui fait la part belle aux femmes

Le samedi 15 juin, The Roof Rennes accueillera la deuxième édition du "Contest de OUF", une compétition d'escalade de bloc qui se distingue par une approche novatrice et engagée. Cette année, l'événement met en lumière une initiative remarquable : toutes les voies seront ouvertes par des femmes. Une démarche qui incarne un engagement fort en faveur de la visibilité et de la valorisation des femmes dans un domaine largement dominé par les hommes.


Contest de OUF
© The Roof Rennes

Casser les codes des compétitions, c'est le leitmotiv de cette salle d'escalade. Que ce soit dans la définition de la performance, la manière de compter les points, ou la question du genre, leur objectif est de proposer à leur communauté des expériences innovantes qui encouragent à la réflexion.


Pour cette édition, ce sont donc quatre femmes qui ouvriront toutes les voies de la compétition, qui accueillera 150 participant(e)s, hommes et femmes. Les photos seront également réalisées par une photographe et les récompensent proviendront en grande partie de lots offerts par des partenaires locaux et engagés, tels qu'une librairie féministe et des ressemelages réalisés par des femmes. Une cohérence poussée jusqu'au choix de la date qui coïncide avec la Marche des fiertés, soulignant une volonté d'intersectionnalité et de soutien aux diverses luttes pour l'égalité.


Contest de OUF
© The Roof Rennes

Pour recruter ces ouvreuses, The Roof Rennes a fait appel à son réseau. En plus de Magdalena Benelbachir, leur ouvreuse habituelle, et de Marine Leveque, une ouvreuse locale régulière, l'équipe comprendra Cassandra Robbe de The Roof Pays-Basque et Maria Guggenbichler, une professionnelle venue tout spécialement de Munich.


Si les organisateurs avec qui nous avons échangé se gardent bien de parler de pied de nez, il nous est tout de même inévitable de mettre cette initiative en perspective du récent constat partagé par Lena Ray. Selon les données de la Fédération Internationale d'Escalade Sportive (IFSC), les femmes sont grandement sous-représentées parmi les ouvreurs de voies en compétition. Depuis 2020, seulement 14 des 201 ouvreurs référencés étaient des femmes, soit environ 8 %. Encore plus notable, 75 % des compétitions n'incluaient pas la moindre femme parmi les ouvreurs.


« Nous voulons montrer que les blocs d'escalade, qu'ils soient ouverts par des hommes ou des femmes, sont de même qualité et méritent le même respect. »

explique Olivier Lhopiteau, l'un des associés de The Roof Rennes.


Une démarche qui est loin d'être opportuniste et qui s'inscrit dans l'histoire de la salle, gérée par cinq associés dont deux femmes. Dès l'ouverture de la salle, ils ont intégré une femme à leur équipe d'ouvreurs, même si à l'époque ça impliquait de recruter une personne qui débutait dans le métier et qu'il fallait donc former.


Contest de OUF
© The Roof Rennes

Cet événement fait partie d'une série d'initiatives visant à promouvoir l'inclusion, une valeur commune du réseau The Roof. Des soirées de grimpe en mixité choisie ont lieu chaque mois, offrant un espace sécurisé et inclusif pour tous. The Roof Rennes organise également des créneaux de temps calme deux fois par semaine, avec une lumière tamisée et un volume sonore réduit, pour accueillir les personnes sensibles ou en quête de tranquillité.


Le "Contest de OUF" est donc un événement symbolique qui défie les normes et promeut la parité. En mettant en lumière le travail des ouvreuses, The Roof Rennes démontre qu'un changement est possible et nécessaire dans le monde de l'escalade. Pour tous les passionné(e)s de grimpe, c'est une belle occasion de célébrer l'inclusion et de soutenir une cause juste et essentielle.


Toutes les informations pour participer à cet événement sont à retrouver sur leur site.

DEUX FOIS PAR MOIS,
LE MEILLEUR DE LA GRIMPE

deco logo

Merci pour ton inscription !

PLUS DE GRIMPE

bottom of page