top of page
  • Photo du rédacteurPierre-Gaël Pasquiou

Le Toit de Ben : Ascension et légende de Bernard Poisson

À la fin des années 1950, Bernard Poisson se lance dans l'ascension d'une paroi pas comme les autres à Val-David, sur le Mont-King au Canada. Cette voie, rapidement surnommée "le Toit de Ben", illustre à merveille le défi et l'innovation dans un sport alors à ses balbutiements. À cette époque, l'équipement se limitait souvent à des bottes en cuir et des cordes en chanvre, sans harnais ni aucun des dispositifs de sécurité que nous connaissons aujourd'hui.


Le toit de ben Bernard Poisson

Montréalais de naissance, Bernard Poisson a toujours eu la fibre créative. Dès l'âge de 24 ans, il travaille à Radio-Canada, où il réalise décors et personnages pour diverses émissions pour enfants. Sa carrière est ponctuée de moments forts, comme la création d'un modèle du Stade Olympique qui s'effondrera de façon spectaculaire lors de l'émission Bye-Bye en 1975.


Mais c'est l'escalade qui passionne véritablement Bernard. La découverte du toit spectaculaire du Mont-King le marque profondément. Il invente alors des prises en bois sur mesure pour franchir les sections les plus ardues de la voie, faisant preuve d'une ingéniosité sans limite.


Au-delà de ses exploits en escalade, Bernard Poisson laisse une empreinte indélébile dans le monde de l'artisanat et du design. Aujourd'hui, à 91 ans, il inspire encore par son histoire, celle d'un homme qui a su allier passion et créativité pour repousser les limites de son art et de son sport.



Ce court métrage réalisé par Nicolas Bellavance et Amandine Géraud, présente l'histoire de Bernard et du "Toit de Ben". Publié récemment sur la chaîne YouTube de Arc'teryx c'est un très beau témoignage de l'évolution de l'escalade, de ses humbles débuts à la pratique sécurisée et démocratisée d'aujourd'hui.


Pour plus de vidéos sur l'escalade, rendez-vous dans la section "Vidéos" de Vertige Media.

DEUX FOIS PAR MOIS,
LE MEILLEUR DE LA GRIMPE

deco logo

Merci pour ton inscription !

PLUS DE GRIMPE

bottom of page